Offre de stage “Sous-traitance et délégation des activités de production dans les entreprises agricoles”

inp-ensat Contexte :  
A côté d’une agriculture familiale s’organisant sous une forme sociétaire, se développent de nouvelles pratiques et formes d’organisations reposant sur des dispositifs de prestations intégrales du travail agricole et des tâches qui y sont associées. La délégation « intégrale » de l’exploitation agricole dans  outes ses composantes offre les contours d’une nouvelle division du travail entre ce que l’on pourrait appeler des firmes de sous-traitance et un « dit  exploitant » qui ne souhaite plus assurer la gestion d’un patrimoine familial souvent « en sursis ». Elle témoigne d’une inversion totale du rapport « travail et gestion salariale vs. travail et gestion familiale ». Les nouvelles réalités de l’entreprise agricole qui ne s’incarnent plus forcément dans celles de l’exploitation agricole familiale sont aussi des réponses à de nouvelles contraintes technologiques et territoriales, et tendent à se développer notamment en périphérie des  grandes agglomérations urbaines de l’Europe occidentale (Purseigle, 2013 ; Nguyen, Purseigle, 2013 ; Hervieu, Purseigle, 2013).

Plutôt que de céder l’exploitation hors du cercle familial, certains agriculteurs peuvent privilégier une transmission familiale partielle, dans laquelle le descendant n’assume pas à la fois le titre d’exploitant, l’usage des terres et le travail qui en découle. La possession du titre d’exploitant ne s’accompagne alors  pas forcément de la prise en charge du travail nécessaire au maintien de l’exploitation : certains agriculteurs choisissent ainsi de transmettre le titre d’exploitant à un descendant tout en continuant encore d’assurer l’essentiel des travaux, tandis que d’autres conservent le titre d’exploitant pour confier les tâches agricoles à une entreprise de travaux agricoles (ETA). Ces stratégies ne sont pas neutres en ce qui concernent la reproduction des exploitations familiales : si elles peuvent pallier des transmissions familiales incomplètes, elles ouvrent également la voie à des formes d’agriculture dans lesquelles la dimension familiale perd de sa centralité. Les dissociations entre terre, travail et capital opérées dans le cadre de ces formes de délégation constituent des éléments de déplacement ou de dépassement du modèle familial d’agriculture vers une agriculture de type sociétaire.
Dans ce contexte, l’étude portera sur une identification et une caractérisation des processus de sous-traitance et de délégation des activités de production dans les entreprises agricoles de la région Midi-Pyrénées. Elle s’articulera avec un deuxième stage en ingénierie des données qui aura pour finalité l’élaboration d’une classification des exploitations basée sur leur degré d’éloignement avec le modèle traditionnel familial.

Objectifs de l’étude :
– Comprendre les stratégies des propriétaires et des entrepreneurs :  arbitrage fermage/délégation/vente ; accès au foncier, prestation intégrale
– Décrypter les modalités de contractualisation (entre les propriétaires du foncier agricole et le prestataire de service, entre ce dernier et les autres acteurs de la filière : coopérative, firmes d’agrofournitures, etc…)
– Quantification des phénomènes à l’échelle de la région

– Caractérisation sous forme de logiques entrepreneuriales
Compétences et méthodes mobilisées :
-Recherche et analyse bibliographique
-Entretiens semi-directifs auprès de dirigeants d’entreprises de prestation agricole, de propriétaires fonciers, d’exploitants agricoles
-Réalisation de monographies d’entreprises
Niveau et prérequis :
-Master II Recherche en sociologie
-Ecole d’ingénieurs agro-agri (Mémoire de fin d’études, césure)
-Institut d’Etudes Politiques
Discipline mobilisée :
Sociologie économique
Lieu de stage :
Unité Mixte de recherche « AGIR » INP-INRA
Institut National Polytechnique-Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse
Avenue de l’Agrobiopole
31326 Castanet Tolosan
Programme de recherche :
ANR Agrifirme
www.agrifirme.fr

Période :
6 mois courant 2014 (février-décembre) selon périodes de stage des formations et date de soutenance
Rémunération :
De l’ordre de 436 euros/mois + remboursement frais déplacement
Contact :

Candidatures (CV+lettre de motivation) à adresser à :
François Purseigle, Maître de conférences en sociologie,
Institut National Polytechnique, Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse
purseigle@ensat.fr, 0613660443

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search