Poste de professeur-e des universités, spécialité “entreprise, organisation, travail”

SCIENCES PO RECRUTE UN PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS EN SOCIOLOGIE,
Profil Entreprise, organisation, travail

Profil général du poste:

Le poste de professeur(e) des universités ouvert à Sciences Po est destiné à
renforcer les travaux que mène le Centre de Sociologie des Organisations sur
les entreprises et les nouvelles formes de gouvernance économique. Les
entreprises constituent un objet de recherche privilégié du CSO. Les travaux qui
y sont menés se sont notamment attachés à rendre compte des transformations
de l’organisation du travail au sein des firmes, de l’évolution des relations de
pouvoir à l’échelle de leur encadrement intermédiaire aussi bien qu’entre les
différentes parties prenantes (actionnaires et managers en particulier) qui en
définissent la stratégie, des diverses formes de régulation dont elles peuvent
être l’objet ou de l’inscription géographique de leur activité. Ces recherches
n’ont jamais considéré l’entreprise isolément, mais ont toujours interrogé son
articulation avec l’action publique, les marchés, les professions et plus
récemment le droit et les mouvements sociaux.

Fonctions :

Recherche
En s’appuyant sur les outils de la sociologie des organisations, du travail ou des
relations professionnelles, les candidat(e)s devront avoir conduit des recherches
sur les entreprises visant à éclairer les transformations du capitalisme. Ils ou
elles se seront intéressé(e)s plus particulièrement :
– au développement de nouvelles formes organisationnelles, ainsi qu’à
l’introduction de nouvelles pratiques et instruments de management, de
normes et de standards, ou de démarches de responsabilité sociale et
environnementale ;
– aux effets de la financiarisation et de la libéralisation des marchés ;
– aux mutations des mondes économiques au sein desquels les
entreprises interviennent – qu’elles renvoient à la diversité des formes de
régulation qui les traversent ou à l’internationalisation de leurs activités,
personnels, partenaires ou clients ;
– aux formes d’organisation du travail et de distribution de l’activité, à la
dialectique de l’autonomie et du contrôle, ainsi qu’aux mutations du
rapport salarial et aux formes de précarisation ou d’émancipation
qu’elles peuvent recouvrir ;
– aux groupes professionnels, aux évolutions des relations
professionnelles, aux nouvelles conflictualités ainsi qu’aux
transformations du droit du travail et ses usages ;
– à la gestion de l’emploi, des carrières et de leurs modalités d’évaluation ;
– aux incidences des technologies d’information et de communication ;
– aux modalités de définition et de transmission des compétences.

Les recherches des candidat(e)s doivent se caractériser par un fort ancrage
empirique, avec le recours à des méthodes d’enquête ethnographiques qui
accordent une large place aux entretiens, à l’observation et à l’analyse
documentaire. L’utilisation de méthodes quantitatives complémentaires, qu’il
s’agisse de méthodes statistiques générales, d’analyse de réseaux, d’analyse
longitudinale ou d’analyse textuelle, constituera un atout supplémentaire.

Enseignement
Il est attendu des candidat(e)s qu’ils ou elles assurent des cours de
sociologie (sociologie générale, sociologie des organisations, sociologie
économique, sociologie du travail, sociologie des relations professionnelles)
et de méthodologie (méthodes qualitatives en particulier) en premier cycle,
sur les campus parisien et en région, ainsi qu’en second cycle (masters et
parcours doctoral). La capacité du ou de la candidat(e) à enseigner sur des
domaines et des objets qui dépassent les strictes limites de ses intérêts de
recherche et sa connaissance des débats internationaux qui animent
aujourd’hui la sociologie seront particulièrement appréciées. Une implication
soutenue dans la mise en place d’une Ecole des métiers de l’entreprise à
Sciences Po sera également attendue.

Profil :
Les candidat(e)s doivent pouvoir témoigner de leur capacité à développer des
partenariats scientifiques avec des entreprises et à établir des ponts entre les
questionnements concrets auxquels elles sont confrontées et les
problématiques de recherche les plus avancées. Ils ou elles doivent en parallèle
être inséré(e)s dans les réseaux scientifiques internationaux les plus actifs et les
plus renommés.
Un excellent niveau d’anglais est indispensable, dans la mesure où le ou la
futur(e) enseignant(e) pourra être amené(e) à assurer des enseignements dans
cette langue.
Conditions de recrutement :
Tou(te)s les candidat(e)s intéressé(e)s par ce poste peuvent dès à présent
prendre contact avec Olivier Borraz, directeur du CSO, en lui adressant (sous un
format électronique) une lettre d’intention, un CV et des publications.
Le poste sera publié officiellement en mars-avril 2015. La procédure qui suivra
sera celle prévue pour les recrutements d’enseignant(e)s-chercheur(e)s sur des
emplois publics.
Les professeur(e)s non français(e)s ou titulaires dans des établissements hors
de France qui ne sont pas qualifié(e)s par le Conseil national des Universités
(CNU) doivent obtenir la validation du Conseil scientifique de Sciences Po afin
de savoir s’ils ou elles sont éligibles à cet emploi. Il leur est demandé de se
manifester auprès du CSO avant le 13 mars 2015.
Une fois le poste publié, les candidat(e)s devront saisir leur dossier de
candidature dans la base « Galaxie » du Ministère de l’Enseignement Supérieur
et de la recherche dans un délai d’un mois.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search