Post-doc en sociologie sur le “capitalisme de plate-forme”

Recrutement d’un.e post-doctorant.e dans le cadre de l’ANR Capla
« Fragmentation du travail, marchandisation du « travail à-côté » : le capitalisme de plate-forme et ses impacts sociaux »
Contrat de 12 mois à temps plein géré par l’Université Paris-Dauphine

Le projet de recherche CAPLA : objets, questions et méthodes
Le projet de recherche CAPLA est un projet financé par l’ANR pour 3 ans (depuis le 1er octobre 2016) qui entend analyser les transformations des formes d’emploi et de travail induites par l’essor récent de plates-formes sur lesquelles s’échangent des biens et des services. Le projet est porté par une dizaine de chercheurs, principalement sociologues. Plus de la moitié de l’équipe est rattachée à l’Université Paris-Dauphine (PSL Research University), établissement qui hébergera le contrat post-doctoral.

S’appuyant sur une réflexion pluridisciplinaire en sociologie (sociologie économique et sociologie du travail), en droit et en économie de l’entreprise, le projet dans son ensemble vise à répondre à quatre principales questions de recherche aux enjeux théoriques mais aussi sociaux et politiques:
– Qui sont les travailleurs proposant leurs services via les plates-formes et à quelles inégalités renvoie cette structuration sociale du capitalisme de plates-formes ?
– Quels enjeux la marchandisation du travail gratuit fait-elle peser sur les professions ? Dans quelle mesure cette marchandisation peut elle-même s’inscrire
dans une trajectoire de professionnalisation ?
– Quels sont les modes de travail et les statuts d’emploi qui lient les platesformes et les travailleurs ? Que nous apprennent à ce sujet les réflexions en termes
de lien de subordination juridique et de dépendance économique ?
– Comment s’organise la régulation juridique et politique des plates-formes ? En particulier, quels rôles jouent les instances de protection traditionnelles des travailleurs telles que les syndicats et organisations professionnelles ?
Pour répondre à ces questions, trois groupes de terrains correspondant à six platesformes sont actuellement investis. Premièrement, le marché des “particuliers” (avec le cas principal d’Uber : voitures de transport avec chauffeur). Deuxièmement, le marché des “petites mains” (Foulefactory/Clickworker : micro-tâches; Deliveroo, Foodora : livraison de repas à vélo; La Ruche Qui Dit Oui : produits agricoles locaux). Troisièmement, le marché des “amateurs” (Etsy/A Little Market : produits fait-main; La Belle Assiette/Invite1chef : chefs à domicile).

L’enquête empirique sur ces différents terrains s’appuie sur des méthodes mixtes : qualitatives, quantitatives et documentaires. Un premier volet est celui de l’enquête empirique, conduite à partir d’entretiens semi-directifs (avec les travailleurs des platesformes ainsi qu’avec les dirigeants et salariés des entreprises portant ces platesformes) et d’observations des pratiques de travail. Une enquête quantitative, en cours de construction, permettra de disposer de données robustes et à large échelle afin de dégager les profils et les trajectoires des travailleurs utilisant ces plates-formes (questionnaires en ligne), mais aussi de dessiner et cartographier précisément les marchés qu’elles façonnent (big data). Un troisième volet de l’enquête consiste en une analyse approfondie de documents juridiques et de documents d’archives sera essentielle pour comprendre les modes de régulation de ces nouvelles formes de travail et d’emploi.

Le profil de poste

Titre exigé :
– doctorat en sciences sociales

Profil souhaité :
– spécialisation en sociologie du travail et/ou sociologie économique
– maîtrise de l’enquête qualitative et des méthodes ethnographiques

Compétences complémentaires appréciées :
– maîtrise des méthodes quantitatives
– aisance en anglais

Le contrat :
– du 1er septembre 2017 au 31 août 2018
– salaire indexé sur les grilles de rémunération du CNRS
– accès à un poste de travail à l’Université Paris-Dauphine

Tâches envisagées :
– le.a post-doctorant.e sera principalement chargé.e de contribuer à l’enquête sur une plate-forme (de crowdsourcing a priori) : aide à l’ouverture du terrain, réalisation d’une vingtaine d’entretiens, rédaction d’une monographie sur ce terrain ;
– en complément, un traitement quantitatif sur ce terrain pourrait être réalisé par le.a post-doctorant.e en fonction de l’accès à des données ;
– veille sur la littérature et synthèses ponctuelles ;
– participation aux activités scientifiques collectives de l’équipe : séminaire, colloque, etc.

Le dossier de candidature :
– un CV analytique comprenant le parcours, la liste des publications, les activités scientifiques et activités d’enseignement ;
– la thèse accompagnée du rapport de soutenance ;
– une lettre de motivation d’une à deux pages ;
– entre une et trois de vos publications qui sont pertinentes pour appuyer votre dossier.

Le dossier est à envoyer par mail à sarah.abdelnour@dauphine.fr avant le 19 mai 2017.
Après une sélection des dossiers écrits, un entretien oral des candidats retenus est envisagé le 6 juin 2017.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 08/05/2017

    […] Maggiori informazioni sono disponibili qui. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search