[Journée d’études] Grandes et petites mains de la beauté (12-13 Octobre @UPEC)

Grandes et petites mains de la beauté : Production, entretien, distribution

12-13 octobre, Université Paris Est Créteil

Salle I1-135

Métro Créteil-Université (Ligne 8)

 

Jeudi 12 octobre

9h : Accueil des participant-e-s

9h30 : Introduction des organisateurs-trices

10h : Conférence introductive de Georges Vigarello (EHESS)

11h : Pause café

11h15- 13h : Produire le beau : quel effet sur le travail ?

Discutante : Pauline Seiller, Université de Caen, CERReV

–          Isabelle Zinn, Université de Lausanne & EHESS-CEMS, IUMSP-CHUV à Lausanne « Comprendre les enjeux du travail bien fait : entre éthique florale et sensibilité esthétique »

–          Cleo Lhermet, EHESS, « Ouvriers du luxe, ouvriers de luxe ? Etude sur les maroquiniers de l’entreprise Hermès »

–          Fanny Gallot, UPEC CRHEC, « La revanche du soutien-gorge. Le corps des ouvrières de la lingerie (1968-2012) ».

13h-14h : Déjeuner

14h -16h15 : Pratiques et techniques de beauté

Discutant-e : Martine Court, Université Clermont-Auvergne, LAPSCO

–          Yannick Le Henaff, Université de Rouen, Dysolab, « Faire évoluer les pratiques de beauté : l’usage de la médecine esthétique chez les chirurgiens esthétiques »

–          Beatrice Guillier et Morgane Tocco, EHESS, IIAC-LAHIC, « Brosser la virilité dans le sens du poil ? Une ethnographie d’un salon de barbier tendance à Paris »

–          Nadine Michau, Université de Tours, CITERES, « Une anthropologie filmée des soins esthétiques »

–          Valeria Lotti, Freie Universität Berlin, GEAS, « L’institutionnalisation des canons de beauté dans la Chine urbaine : la chirurgie esthétique et les nouvelles tendances »

Pause

16h 15- 18h30 : Le marché de la beauté

Discutant-e : Jérôme Bazin, Université Paris Est Créteil, CRHEC

–          Alexie Geers, Université de Reims, CRAL-EHESS et CEREP-URCA, « La constitution du marché des cosmétiques en France au début du XXe siècle. Essai de caractérisation à partir des récits de genre de la presse féminine. »

–          Anne Marie Granet-Abisset, Université Grenoble-Alpes UMR LARHRA, « Fabriquer la beauté. De la Chimie au marketing, les directeurs des laboratoires de recherche des firmes de cosmétiques depuis 1960 »

–          Daphné Bédinadé, EHESS, CSE-CESSP, « La fabrique de la beauté « ethnique » en France et au Brésil : vers une recomposition des normes de beauté de l’industrie ? »

–          Sy Ouseynou, Nanterre Université IDHES, « La professionnalisation d’une compétence sociale et ses enjeux socio-économiques : la sociologie de la niche de la coiffure afro en Ile-de-France »

 

Vendredi 13 octobre

 9h : Conférence introductive de Muriel Darmon, CNRS, CESSP

 10h- 12h15 : Construire et montrer des corps modèles

Discutante : Anne Monjaret, CNRS, IIAC- LAHIC (CNRS-EHESS)

–          Alice Morin, Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, CREW/CRAN, « Des parcours transatlantique : les mannequins noires, entre les Etats-Unis et la France depuis les années 1950

–          Benjamin Coulomb, Université Grenoble Alpes, LARHRA, « Histoire d’une transformation de la masculinité dans les publicités pour les cosmétiques depuis 1968 : construction, évolution et circulation des normes de beauté »

–          Camille Couvry, Université de Rouen Dysolab, « Prendre part à la réalisation d’élection d’une Miss. Les spécificités d’un travail bénévole de la beauté en milieu populaire »

–          Cindy Louchet, Université Lyon 2, Centre Max Weber, « Question de poids et de mesures…Le Contrôle des corps dans les centres de remise en forme réservés aux femmes »

12h15-13h30 : Déjeuner

13h30- 15h15 : Usages du corps au travail 

Discutant : Thierry Pillon, Université Paris 1, Cetcopra

–          Oumaya Hidri Neys, Université de Lille, URePSSS, « « Piano piano » ou « avec des gros sabots » ? La fabrique de la beauté des hôtesses de la distribution d’articles sportifs »

–          Marion Braizaz, Université Paris Descartes, CERLIS, « L’enjeu de la beauté « féminine » dans le monde des cadres en entreprise : un atout erotico-esthétique risqué »

–          Diane Desprat : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, IDHES, « Dispositions de classe et de genre dans le métier de coiffeur : l’apprentissage par corps d’un idéal professionnel au service des clients »

Pause

 15h30- 17h45 : Fabriquer le beau : un travail reconnu ?

Discutant-e : Amélie Beaumont, Université Paris 1, CESSP/Cresppa-CSU

–          Florence Levy, EHESS, CECMC et Jiang Xiaoyi (Université Paris 1, IEDES), « Débouchés professionnels et processus d’ethnicisation et de genre : le cas des salons de manucure ou de massages chinois »

–          Milena Younes-Linhart, Université Paris 8, LEGS, « Epiler et s’épiler : socialisation à la norme d’épilation, pratiques de résistance, et gestion des émotions au travail chez des esthéticiennes et apprenties esthéticiennes »

–          Lucie Roudergues, « Barbiers-perruquiers et baigneurs-étuvistes : la définition d’un champ professionnel de la fin du XVIIIe au milieu du XIXe siècle »

–          Françoise De Barros, Université Paris 8, CRESPPA-CSU, « L’esthétique : accéder à l’indépendance « en beauté » ? »

programme_grandes_petites_mains_beaute


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search