[Appel à communications] Panel « Production et diffusion de mécanismes miracles dans l’industrie du développement » – APAD

« Production et diffusion de mécanismes miracles dans l’industrie du développement »
Les modèles voyageurs confrontés aux contextes

Le panel « Production et diffusion de mécanismes miracles dans l’industrie du développement » lance son appel à communications, organisé dans le cadre de la prochaine conférence de l’APAD (Association pour l’anthropologie du changement social et du développement), sur le thème « Migrations, développement et citoyennetés » qui se tiendra à l’Université de Roskilde (Danemark) du 23 au 25 mai 2018.
 
Les propositions de communications (300 – 500 mots, en français ou en anglais) sont à envoyer avant le 15 décembre 2017. Nous vous ferons un retour en janvier, les textes des communications sont attendues en avril 2018. Merci d’adresser résumés, questions ou remarques à jeanpierre.olivierdesardan@ird.fr et ilka@upenn.edu.
 
Des financements sont disponibles pour les chercheurs du Sud. L’APAD organisera un atelier d’écriture en mars 2018 pour les jeunes chercheurs dont les communications auront été sélectionnées.

APPEL A COMMUNICATIONS

Un modèle voyageur prend toujours racine, quelque part dans le monde, dans une expérience fondatrice (ou sucess story) dont les experts se saisissent pour la transposer à d’autres contextes. Le modèle est ainsi manufacturé autour d’un mécanisme causal, supposé garantir son effectivité intrinsèque, avant d’être disséminé dans d’autre contextes par des réseaux d’experts et de décideurs liés à des institutions internationales.

Les « modèles voyageurs » (Rottenburg, Park, and Behrends 2014) – ces interventions standardisées ou nouvelles reformes « prêt-à-porter » – prennent des formes variées, à différentes échelles, comme l’illustrent les protocoles de sante maternelle, promus par l’UNICEF et l’OMS en Afrique de l’Ouest, ou le paiement à la performance, promu par la Banque Mondiale, dans les pays du Sud (Olivier de Sardan, Diarra, and Moha 2017).

Lors de la mise en œuvre sur le terrain, les modèles voyageurs peuvent toutefois être soumis à divers contournements ou décalages, découlant notamment des interactions entre les différents groupes stratégiques concernés. Ainsi la dissémination de mécanismes miracles dans des formes quasiment identiques, dans de multiples pays, peut conduire à sous-estimer l’importance des contextes – comme l’illustrent le cas du micro-crédit (basé sur la diffusion de l’expérience de la Grameen Bank, cf. Bédécarrats 2013) ou les programmes de cash transfer (basés sur l’expérience Bolsa Familia and Oportunidades en Amérique Latine, cf. Olivier de Sardan and Piccoli 2017).

Dans le prolongement de ces réflexions, ce panel invite des contributions empiriques éclairant (1) la construction de modèles voyageurs i.e. la transformation de « sucess stories » fondatrices en « mécanismes miracles »; (2) les acteurs (individuels ou collectifs) impliqués dans la diffusion de modèles voyageurs ; (3) les stratégies d’adoption sélectives déployées par les acteurs locaux (qui vont du rejet déguisé à la désarticulation); (4) les effets inattendus des contextes où ces interventions standardisées sont mises en œuvre – en d’autres termes : la revanche des contextes.

Les études de cas et contributions interdisciplinaires sont bienvenues. Les chercheurs des différentes branches des sciences sociales, ainsi que les acteurs de terrain sont encouragés à participer.

References / bibliographie

Bédécarrats, Florent
2013 La Microfinance: Entre Utilité Sociale et Rentabilité Financière. Collection Chaos International. Paris: L’Harmattan.

Olivier de Sardan, Jean-Pierre, Aïssa Diarra, and Mahaman Moha
2017 Travelling Models and the Challenge of Pragmatic Contexts and Practical Norms: The Case of Maternal Health. Health Research Policy and Systems 15(Suppl 1): 60.

Olivier de Sardan, Jean-Pierre, and Emmanuelle Piccoli
2017 Cash Transfers: The Revenge of Contexts, An Anthropological Approach. New York: Berghahn.

Rottenburg, Richard, Sung-Joon Park, and Andrea Behrends
2014 Travelling Models: Introducing an Analytical Concept to Globalisation Studies, pp. 1 – 40, in Travelling Models in African Conflict Management: Translating Technologies of Social Ordering. Africa-Europe Group for Interdisciplinary Studies. Leiden ; Boston: Brill.

CALL FOR PAPERS

Travelling models (Rottenburg, Park, and Behrends 2014) – these standardized interventions or new “ready-to-wear” reforms – appear in different forms and at different scales, as illustrated by the performance based payment, promoted in LMICs by the World Bank and many development agencies, or the many maternal health protocols, promoted in West Africa by the WHO or UNICEF (Olivier de Sardan, Diarra, and Moha 2017).

A model is always rooted in a founding experience (a success story), somewhere in the world, which international experts seize on to spread it beyond its original context. The model is manufactured around a causal mechanism supposed to guarantee its intrinsic effectiveness and ad-hoc operational devices necessary for its implementation. Then it is disseminated in new contexts by networks combining experts and decision-makers supported by international institutions. Finally, in the course of its implementation, it is subjected to various distortions, circumventions and discrepancies, due to the interplay of different stakeholders and strategic groups.

The dissemination of miracle “mechanisms,” in an almost identical format, in many countries can lead to underestimate the importance of contexts – as illustrated by the cases of micro- credit (based on the popularization of the Grameen Bank’s experience, cf. Bédécarrats 2013), or cash transfer programs (based on the experiences of Bolsa Familia and Oportunidades in Latin America, cf. Olivier de Sardan and Piccoli 2017).

Extending this line of research, this panel invites empirical contributions relating to: (1) the construction of travelling models i.e. the translation of “founding success stories” into “miracles mechanisms;” (2) the (individual and collective) actors involved in the diffusion of travelling models; (3) the selective adoption strategies of local actors (from disguised rejection to disarticulation); (4) the unexpected effects of implementation contexts.

Case-studies and interdisciplinary submissions are welcome.

About the conference

The Association for the Anthropology of Social Change and Development (APAD) 1, Institute for Food and Resource Economics (Copenhagen University) and the Department of Social Sciences and Business (Roskilde University) organize this international conference on Migrations, Development and Citizenship, to be held at Roskilde University, Denmark, 23-25 May 2018.

About the APAD

Created in 1991, the Association for the Anthropology and Social Change (APAD) is an international network of scholars which seeks to advance scientific exchanges as well as dialogue with development actors on issues of social change and development, in Africa and elsewhere.

APAD organizes an international conference every third year, which brings together academic and development professionals who explore development issues through empirically grounded and contextualized studies. The conferences serve as the association’s public forum for academic exchange, critical reflections and public debates on pressing global and developmental questions. The most recent conference held in Cotonou (Benin) in 2015 addressed ‘the fabrication of public action in countries ’under an aid regime’.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.