Journée d’étude « Les structures politiques de l’accumulation: espaces et supports »

Dans le cadre du groupe de projet de l’Association française de science politique « Structures politiques du capitalisme » (SPoC ») se tiendra une journée d’étude intitulée « Les structures politiques de l’accumulation: espaces et supports » à l’Institut d’études politiques de Toulouse, le jeudi 20 décembre. Le programme figure ci-dessous. Vous êtes toutes et tous chaleureusement convié-e-s!

Vous trouverez ici (https://spoc.hypotheses.org) quelques informations sur les activités passées du groupe de projet « SPoC ».

Journée d’étude du groupe de projet  » Structures politiques du capitalisme »(Association française de science politique)

« Les structures politiques de l’accumulation : espaces et supports »

Institut d’études politiques de Toulouse (Salle du conseil)

20 décembre 2018

14h-14h45 : Mohammed HACHEMAOUI (Sciences-po/ PSIA), « Si l’argent parle, que dit-il? Pouvoir et capital dans lecrony capitalism »

14h45-15h30 : Benjamin GOURISSE, « L’accumulation économique dans la Turquie du parti unique (1923-1946) à la croisée des capitaux identitaires et sociaux »

15h45-16h30 : Simon BITTMANN (Sciences-po/CSO),  « Le marché comme modalité d’intervention politique, un phénomène récent ? De la lutte contre les usuriers à la segmentation du crédit aux États-Unis, 1903-1941 »

16h30-17h15 : Fabien FOURÉAULT (Sciences-po/CSO), « Un nouveau champ d’accumulation du capital : le champ des fonds d’investissement en France, 1984-2007 »

17h15-18h : Valérie LARROSA (LaSSP-Sciences-po Toulouse), « Usages capitalistiques du droit: le cas de LVMH »

Discutants :

Matthieu ANSALONI (LaSSP-Sciences-po Toulouse, INRA-Agir)

Benjamin GOURISSE (LaSSP-Sciences-po Toulouse)

Antoine ROGER (CED-Université de Bordeaux)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.