Parution – Les Patrons de la vertu – P. Barraud de Lagerie

Présentation de l’ouvrage :

La promulgation de la loi sur le devoir de vigilance, le 27 mars 2017, a marqué un tournant majeur dans la définition de la responsabilité des entreprises. Faisant suite au drame du Rana Plaza – l’effondrement d’une usine bangladaise en 2013 – et à l’indignation suscitée par l’impunité des entreprises donneuses d’ordre après le décès de 1138 ouvriers textiles, cette loi française oblige désormais les grandes sociétés à prévenir les atteintes graves envers les droits humains et l’environnement dans leur chaîne d’approvisionnement.
En réalité, la révolution opérée par la loi sur le devoir de vigilance n’est pas tant d’avoir établi une responsabilité des donneurs d’ordre, qui existait déjà sous d’autres formes, que d’en avoir fait une obligation légale. C’est ce que montre cet ouvrage en décrivant comment, depuis les années 1990, des mouvements militants ont d’abord poussé les entreprises à prendre des engagements volontaires pour améliorer les conditions de travail chez leurs fournisseurs, avant de remettre en question ces démarches d’autorégulation. En retraçant ainsi les origines de la loi sur le devoir de vigilance, l’ouvrage invite aussi à en interroger les promesses et à en suivre le devenir.



Citer ce billet
Sidonie Naulin (2019, 12 avril). Parution – Les Patrons de la vertu – P. Barraud de Lagerie. Sociologie économique. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uawc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search