Parution : De l’économie. Suivi de L’économie de guerre sanitaire. François Vatin

Et si toute l’économie résidait dans l’économe, cet humble instrument de nos cuisines ? Georges Clemenceau pensait que la guerre était une affaire trop sérieuse pour la laisser aux (seuls) militaires. François Vatin pense de-même que l’économie n’appartient pas aux (seuls) économistes. Il montre la présence de l’économie chez les artistes et les mécaniciens, les physiologistes et les théologiens et défend l’idée qu’il ne faut pas chercher à la consigner dans un espace restreint du monde social, mais, au contraire, se la réapproprier dans toutes ses dimensions.

Dans une postface d’histoire immédiate (disponible en ligne ici), l’auteur montre qu’on ne peut opposer valeurs économiques et valeurs sanitaires. La crise sanitaire n’a pas restreint la place de l’économie dans la société, elle a réorganisé le système collectif de valeurs selon un ordre hiérarchique provisoirement géré par les autorités publiques.

https://www.editionslaborintus.com/vatinf


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search